Maldonne

Durée estimée 50 min
45 avril
Danse
Durée estimée 50 min

Hors les murs
La Manufacture CDCN

Chorégraphie de Leïla Ka

Pour sa première pièce de groupe, Leïla Ka démultiplie en cinq corps féminins sa danse venue des tripes, percutante et théâtrale.

Pour celles et ceux qui ont raté le phénomène Leïla Ka, il faut remonter à 2018, au moment où la toute jeune danseuse – interprète, entre autres, chez Maguy Marin – se révèle dans Pode ser, premier solo aiguisé comme un couteau. Deux autres ont éclos depuis, habités de la même rage tendue, de la même brûlante nécessité de faire éclater son identité d’artiste et de femme.
Dans Maldonne, elle partage pour la première fois son énergie avec quatre autres danseuses qui mêlent en choeur leurs respirations, leurs chutes, leurs transpirations, leurs robes froufroutantes et fleuries. Les gestes se propagent de l’une à l’autre, avec cette urgence et cette tension si caractéristiques de la chorégraphe. Sa danse unique n’a que faire des carcans : saccadée comme du popping, théâtrale comme du Pina Bausch, répétitive comme du Anne Teresa De Keersmaeker.
D’attitudes martiales de combattantes en postures humbles de paysannes, de combats pour la liberté en partage de secrets, le tableau qu’elles nous offrent démultiplie les figures féminines à l’infini. De Céline Dion à Gloria Gaynor en passant par Diam’s, la bande-son résonne comme un prolongement de cette sororité.
Puissamment théâtrale, d’une redoutable précision, cette pièce aux bandes de lumière tranchées promet des montagnes émotionnelles très escarpées.

Avec

Jennifer Dubreuil Houthemann
Jane Fournier Dumet
Leïla Ka
Zoé Lakhnati
Jade Logmo


Assistante chorégraphique
Jane Fournier Dumet
Création lumière
Laurent Fallot
Régie lumière
Laurent Fallot ou Clara Coll Bigot
Régie son
Rodrig De Sa ou Manon Garnier

Production déléguée CENTQUATRE-PARIS
Coproduction La Garance - Scène nationale de Cavaillon, Théâtre Malakoff – Scène nationale, Théâtre d’Angoulême - Scène nationale, Théâtre de Suresnes Jean Vilar - festival Suresnes Cités Danse 2024, Centre Chorégraphique National d’Orléans – Direction Maud Le Pladec, Centre Chorégraphique National - Ballet de Lorraine direction Petter Jacobsson dans le cadre de l’Accueil-studio, Les Quinconces et L’Espal - Scène nationale du Mans, Espaces Pluriels – Scène conventionnée d’intérêt national Art et création – Danse de Pau, La Manufacture – CDCN Nouvelle-Aquitaine Bordeaux/La Rochelle, La Passerelle – Scène nationale de Saint-Brieuc, Fondation Royaumont, Espace 1789 – Scène conventionnée d’intérêt national Art et création pour la danse de Saint-Ouen
Soutien financier Le Quatrain – équipement culturel de Clisson Sèvre et Maine Agglo, Ville de Gouesnou – Centre Henri Queffélec
Mécénat Caisse des Dépôts
Aide à la résidence Fondation Royaumont / Fondation d’entreprise Hermès


Leïla Ka est artiste associée au CENTQUATRE-PARIS et à POLE-SUD, centre de développement chorégraphique national de Strasbourg, artiste complice à La Garance, scène nationale de Cavaillon et en résidence longue à l’Espace 1789, scène conventionnée d’intérêt national Art et création pour la danse de Saint-Ouen.
Leïla Ka est accompagnée par le réseau TREMPLIN – réseau interrégional Grand Ouest + Paris jusqu’en 2024.
Ce spectacle est en tournée avec le 104ontheroad.